Danse de coeur

Je me suis enflammée pour cette histoire, avec cette photo de l‘atelier de Leiloona sur Bricabook.fr…

shallwedance

©RomaricCazaux

Elle rit. Sincère, émouvante, touchante. Sarah rit de bonheur en plongeant ses yeux dans les miens. Je la fait valser, tournoyer. La chorégraphie lui fait lâcher ma main, juste quelques instants. Et lorsque je sens à nouveau ses doigts contre les miens, c’est une vague de sérénité qui m’emplit. Le temps d’un rock. Quelques minutes où je ne vois qu’elle. Quelques secondes à peine où rien d’autre n’entrave sa beauté, sa valeur, et la chance que j’ai de l’avoir à mes côtés.

Si seulement, ce rock pouvait durer toute une vie. Si seulement, demain encore, je pouvais faire appel à cet instant magique, cette sensation de tenir dans mes bras une femme exceptionnelle. Ces jours où je me sens sombrer dans le doute…

Je me sens idiot, si faible. Sarah, ma beauté, mon amour. La nuit, le soir, lorsque je regarde l’horizon de la mer, ce n’est pas à toi que je pense.
Gabrielle, son visage, ses cheveux au vent, et l’électricité qu’il y avait entre nous. Je la touchais, et mes pieds décollaient du sol. Je la regardais, et je ne maîtrisais plus mes mains, cette envie de ne faire qu’un avec elle, avec son corps, son âme. Les papillons ne quittaient pas le bas de mon ventre lorsqu’elle était à mes côtés.
Elle est partie. Pour mettre fin à nous, pour sonner enfin le glas de cette histoire d’amour. Rien n’aurait jamais cessé : nos vies ne pouvaient continuer à se croiser sans chaque fois s’entremêler. Nos yeux pouvaient-ils continuer de s’affronter sans replonger avec ce délice douloureux d’échanger encore des regards brumeux ? Se provoquer encore, inconsciemment, intimement pour retrouver ces corps à corps terribles qui font autant de bien que de mal. Gabrielle, je te hais autant que je t’aime. Tu as pris mon coeur, tu en as fais le tien, et tu me l’as rendu en morceau, brûlé à vif, lourd de peine, et vidé de toute capacité d’aimer à nouveau.

J’efface ton numéro, et je le tape à nouveau pour être certain de ne pas l’avoir perdu. Tu me rends fou, tu fais de moi un esclave de toi. Cela ne cessera-t-il donc jamais ?

Sarah est celle que j’ai choisie, je suis bien avec elle, je ne veux pas que ce qui n’est plus vienne entraver ces débuts amoureux. Je te dis au revoir, je te laisse, je laisse notre histoire s’éteindre dans ce chapitre clos de nos vies.

Cette fois, je sais.

Je créé ce soir, à la vue des yeux bleus de Sarah, un nouveau tome de ma vie. Oui, je prends ma plus belle plume pour graver cette soirée dans ma mémoire. Sarah, jamais je ne t’ai vue si belle que ce soir. Pure, tu m’apparaîs comme un diamant à l’état brut. Tu me souris, et cette fois je fonds. Ta taille brûle dans ma main, et ton genou monte le long de ma jambe. Cette soirée n’est pas finie, la nuit ne fait que commencer. Inconnue, mystérieuse, j’y plonge avec toi !

Publicités

6 commentaires sur “Danse de coeur

  1. […] s’y cachent sans doute ..)  Jean-Charles : Elle danse Kmill : Victoire Julie Mallauran : Danse de coeur Yosha : le masque de la fidélité  Cardamome : […]

  2. lucie38 dit :

    ro bein décidément les hommes de vos récits sont à cheval sur deux histoires et peinent à choisir…c’est forcément renoncer et comment savoir si le choix que l’on a fait est le bon…il y a forcément une femme qui souffre. Cet homme garde en lui une pointe de douleur qui lui étreint le coeur…un regret…

  3. laplumedilettante dit :

    Magnifique nouvelle, pleine d’émotion et de réalité.

  4. Leiloona dit :

    Ah j’aime beaucoup l’angle choisi ainsi que cette histoire !

  5. soene dit :

    Mais il va prendre une attaque, le pauv’…
    Très beau mais trop triste… comme une histoire d’amour, en fait :wink:
    Bises de Lyon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s