La double vie de Méline

Souvent, elle s’enfuit loin de toute cette vie qui ne lui ressemble pas. Quelques fois, elle part pour ne pas se laisser happer, manger, par cet environnement qui n’est pas le sien. Elle le fait plusieurs fois par jour. Méline ne part pourtant que dans la petite ruelle derrière son bureau. Mais ici, à l’abri des regards, elle sent qu’elle peut tout se permettre : s’évader dans son monde, faire avancer ses idées, ses projets, réfléchir avec passion à son autre vie.
Déjà plus de dix années passées dans ces bureaux, à rencontrer des gens tous différents, à les conseiller, à les épauler dans leurs projets de vie. Finalement, elle n’est qu’un guide à qui ils demandent un laisser-passer pour réaliser leurs rêves, assouvir leurs envies, commencer une nouvelle vie… Méline aime ces échanges, bien qu’ils puissent être aussi intéressants qu’insupportables. Elle a réussi à s’habituer à ce paradoxe entre le conseil financier attendu par les clients et le vendeur chevronné que la société voudrait qu’elle soit… Au fil des années, elle a ajusté le costume du conseiller financier à ses valeurs, à l’inverse de la plupart de ceux qui ont renié leurs idéaux pour entrer parfaitement dans leur rôle.
Mais aujourd’hui, Méline a envie d’autre chose. Les années ont passé et elle s’aperçoit que sa passion étouffe sous ses contraintes professionnelles. Le temps, la fatigue, la pression, lui font perdre certaines idées, à son plus grand regret. Alors, elle tente de reprendre le contrôle de sa vie, la gestion de son temps. Elle s’éloigne chaque jour un peu plus de ce carcan professionnel, dans la petite ruelle, juste derrière son bureau. Là, elle s’envole en laissant derrière elle la simple fumée de sa cigarette. Les rares passants de cette rue peuvent la voir, mais elle, ne les voit pas. Son esprit est très loin, derrière l’objectif de son appareil photo. Comment ne pas succomber à la tentation d’une drogue aussi agréable que la passion ? La photo est en elle, elle l’envahit, pour son plus grand plaisir. Il eût été un temps où elle réussissait à départager son esprit entre le travail et la passion, mais aujourd’hui, la photographie la dévore chaque jour davantage, se glissant même dans son esprit en plein coeur d’un rendez-vous. Il arrive, dans son bureau, qu’elle perçoive un regard, une expression qu’elle aurait aimé immortaliser. Il suffit parfois d’un quart de seconde pour que son esprit s’emballe et qu’elle oublie ses clients, alors qu’ils sont pourtant juste devant elle.
Des petits instants que sa passion vole à sa profession, et lui montrent qu’elle ne veut plus se laisser dominer, et qu’elle veut agrandir son espace de vie.

Les heures passées derrière son objectif l’ont menée à réaliser une exposition à son nom, dont elle est très fière. Ce qui est étrange dans une passion aussi dévorante, c’est l’apprivoisement personnel de la fierté et de la volupté. Lorsqu’elle réalise pleinement une idée qui s’est imposée à son esprit, Méline n’est plus là. La satisfaction de l’idée accomplie l’emplit, et elle sent son coeur battre plus vite, pour la faire atteindre les bords de l’allégresse. N’y voyez pas d’égocentrisme. Son bonheur est intime, personnel. Dans ces cas, la mauvaise critique ne la touche pas, et la bonne critique ne font qu’alimenter sa passion. Le plus important pour elle est qu’elle ait réussi à reproduire ce qu’elle souhaitait. Les obstacles peuvent décourager certaines personnes, qui n’auront pas la chance de connaître la joie intérieure que procure la réussite. Pour atteindre ce niveau, et être en harmonie avec sa passion, il suffit de laisser l’idée envahir sa tête pour la dominer. Méline ne peut alors plus penser à rien d’autre qu’à elle. Elle lui donne la force d’avancer et de créer une série de clichés tout droits issus de son imagination… Il lui semble alors qu’elle plane, comme elle dit…

Changer de vie pour vivre chaque jour en harmonie avec elle-même, Méline y pense chaque jour. Quitter une sécurité professionnelle, pour vivre chaque instant pour sa richesse, et ne voir que des clichés chaque jour. Cette vie est si différente de celle qu’elle vit aujourd’hui, au milieu des chiffres, des statistiques, et des taux… Un virage personnel et professionnel qu’elle ne sera pas la première à faire… mais le fera-t-elle ?

La passion, une drogue gratuite, et disponible en chacun de vous…

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Portraits.

4 commentaires sur “La double vie de Méline

  1. 32 Octobre dit :

    un texte dont la dernière phrase résume tout
    si l’on pouvait ne faire que nos passions

  2. Quand tu parleras à la 1ère personne, quand tu changeras le « elle » en « je », tu commenceras à changer de vie …

    je ne vis pas de ma passion qu’est la photographie, ni de mes voyages, ni de mes carnets, mais dans ces passions : JE VIS …
    il faut oser … c’est pas facile …

    bien joli, ton blog et le reste, aussi …

    • @shakcchic…shakcchoc
      Ce texte est principalement inspiré d’une de mes amies. on partage toutes les deux la grande force que nous donne notre passion respective (la photo pour elle, l’écriture pour moi). Ta petite phrase « Je ne vis pas de mes passions, mais dans ces passions, je VIS » m’a touchée, et je la partage…

  3. oui, je parlais indirectement au « personnage » du texte … quoique …

    et je clame la liberté d’exercer nos passions sans contrainte matérielle quand un minimum vital nous satisfait …

    loin d’en faire une généralité, j’insiste cependant : ne pas se priver sous quelle que raison que ce soit de ce que l’on aime … l’idéal étant de le partager ! …

    je conserve ton lien qui me plaît, celui de ton amie, aussi …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s