J’ai 15 ans et des secrets, mais chut …

J’ai 15 ans, je suis une fille qui devient femme.
Mon visage reste enfantin malgré le fait que je le maquille. Mes jambes sont fines et droites alors que ma poitrine commence à me dessiner des courbes. Mes fesses sont plates, et c’est parfait puisqu’elles entrent dans du 34. Toutes les femmes, même les plus admirées du moment doivent m’envier ce corps si mince, si frêle, si droit. Pas de poignées d’amour (d’ailleurs si je commençais a les sentir, ça serait la catastrophe), pas de cuisseaux à la place des cuisses, mes os sont saillants à des endroits stratégiques (épaules, hanches, chevilles) parfaits pour séduire les garçons. Je ne suis pas mince, je suis maigre. Je semble être la seule à comprendre que mon reflet dans la glace correspond en tous points aux critères de la femme idéale.
Bon certes, j’arrive sur mes 16 ans, et j’ai déjà pointé du doigt les évolutions génétiques naturelles. Mes cuisses commencent à former des courbes, dans leur haut intérieur, et de leur milieu extérieur jusqu’à la naissance de mes hanches. Je n’arrive plus à relativiser. Un regard dans le miroir, et je ne me reconnais plus. J’ai donc décidé de prendre ces changements en main. Je ne mange plus au petit déjeuner et je me contente d’une soupe et d’un yaourt le soir. Je conserve un repas sain et équilibré le midi. Personne ne voit ces bourrelets qui deviennent insupportables. Personne ne comprends que je fais tout çà pour me sentir mieux, pour retrouver cette fierté que je brandissais comme ma plus grande force. Moi seule peut contrôler ce corps et ses dérapages, et çà, il va bien falloir que tous l’acceptent !
D’ailleurs, mon régime a été applaudi par ma meilleure amie. C’est bien la seule en qui je peux avoir confiance. Loin de mes parents qui voudraient que je m’engraisse comme une oie, avec Léa, on se soutient mutuellement dans notre lutte contre la nourriture et notre combat pour une ligne parfaite. Après tout, si on ne s’y prend pas maintenant, après il sera trop tard… Quand on me pose des questions sur ma minceur, mes efforts, je leur rétorque que tout le monde devrait suivre notre exemple. Pour le bien de la planète entière, suivre notre régime draconien épargnerait certains de souffrir de la faim. Est-ce qu’on ne souffre pas de la faim, nous ?
C’était difficile au début, et puis, j’ai l’impression que notre estomac a rétréci. Il suffit de le remplir d’eau pour nous faire arriver à satiété. Si on a envie de sucré, on mange des carottes crues.
Le principal, c’est que çà fonctionne… Je sens les regards se poser sur moi dans la rue. J’adore me mettre en mini-jupe pour afficher fièrement mes jambes-baguettes… Fatiguée, moi ? Pour çà aussi, j’ai mon secret. Un secret que je ne partage qu’avec Léa…

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Portraits.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s